12 novembre 2009

Ah ! Gudule

Boris Vian dans le paysage !!  Après la tourniquette voici la maisonnette !

Quand même, donner le nom de ce grand artiste anti-conformiste à une rue tracée au cordeau au milieu de maisons qui se ressemblent toutes, il fallait le faire !

rue_B_Vian

lotissement_2

Lotissement en périphérie de la ville, sur d'anciennes terres agricoles.

Pour mémoire, tous les 10 ans, en France, il est bétonné l'équivalent de la surface d'un département et l'on perd de 6 à 8 % des surfaces agricoles.

C'est la "rurbanisation", néologisme qu'aurait peut-être apprécié Boris Vian .

Posté par YMDS à 18:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 octobre 2009

Buffet campagnard

Le lierre, si décrié (à tort), est un grand pourvoyeur de nourriture en ce moment.

QM_lierre_abeille_041009

QM_lierre_fourmi_041009

QM_papill_Vulcain_2_041009

Posté par YMDS à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2009

Syndrome du Père Dodu

Article très bien dans Novethic à propos du film de Hulot, "le syndrome du Titanic". A lire.

Pour ma part, je vais faire sobre (si, si) pour illustrer notre société et sa relation à l'Environnement.

QM_detritus_poulet

Ben oui, le développement durable, ça va demander des efforts ...

Posté par YMDS à 19:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2009

Rapaces

Après "le faucon maltais" voici le vautour sud-africain !
Histoire de vautours dans un polar sur fond de réserves animalières (publiques et privées). Arriére-plan très intéressant car la gestion de la grande faune sauvage est compliquée, d'autant que c'est également une affaire de gros sous. Ci-dessous un petit extrait du bouquin.

Lemmer, l’invisible – Deon Meyer – Seuil policiers    

-          Deux mille. Imaginez seulement deux mille survivants dans le monde. Essayez simplement d’imaginer ça. Il y a un siècle, il y avait cent mille vautours du Cap en Afrique du Sud. Cet oiseau incroyable d’une envergure de deux mètres et demi, qui peut passer toute une journée à planer sur les courants ascendants au-dessus du veld africain et couvrir sept cents kilomètres sans effort (…). Il n’en reste plus que deux mille paires. Une hypocrisie, une tragédie, un désastre. Pourquoi ? Pourquoi devrions-nous nous inquiéter de leur disparition, de la disparition de ces animaux dégoûtants, laids et sales ? Parce que la nature était une mécanique délicate, répondit-il.

-------------

D'autres vautours, venus de la colonie la plus importante en Europe, vautours fauves d'Aragon.

guara_vero_vautour_gp_090709

guara_vero_vautour_ciel_face_090709

guara_lecina_vautour_au_dessus_roche_100709

Posté par YMDS à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 octobre 2009

Pétrole et baleines

Les baleines grises seront-elles achevées par la prospection pétrolière ou sauvées par les banques ?

Extrait de Novethic 29/09/09

Sakhaline : les baleines grises menacées par le pétrole offshore

Opérateurs du projet Sakhaline, à l'est de la Russie , Shell et Gazprom ont accepté de suspendre leur prospection sismique pendant l'été. Le bruit chassait les cétacés de leur aire nourricière, menaçant la survie de l'espèce. Exxon, Rosneft et B.P n'ont en revanche pas voulu écouter les appels des scientifiques et du grand public.

Il s'agit d'une victoire de la concertation entre scientifiques indépendants et compagnies pétrolières, par l'intermédiaire d'une ONG et avec l'aide de la pression financière des banques. Il aura fallu plus de quatre ans de frottements, confrontations, discussions et recommandations plus ou moins écoutées, voire totalement ignorées, pour que le Panel de conseil scientifique sur la baleine grise occidentale (Western Gray Whale Advisory Panel) parvienne à faire admettre la nécessité à Shell, Gazprom et aux autres membres du consortium de Sakhaline Energy Investment Company (Mitsui et Mitsubishi) de suspendre leurs tirs d'exploration sismiques de juillet à octobre 2009,  saison où les baleines viennent se nourrir sur les côtes des Iles Sakhaline. La région connaît en effet une grosse activité pétrolière offshore depuis que l'énorme chantier Sakhaline II y a débuté, en 2003. C'est non loin de là, dans le lagon de Pitlun, que les baleines viennent faire leur réserve de graisse pour la période de reproduction, qui suivra, en hiver, dans une autre région, toujours inconnue à ce jour.

« Faibles chances de survie »

La baleine grise occidentale est l'une des espèces les plus menacées au monde. On l'a même crue éteinte entre les années 1950 et 1970. On en compte aujourd'hui 130 individus dont seulement 25 à 30 femelles en âge de procréer. « Sa petite population laisse une faible chance de survie à l'espèce si les activités industrielles continuent » prévenait l'ONG internationale Pacific Environment en juin. Or Exxon, Rosneft et British Pétroleum ont continué leurs activités cet été, malgré l'avertissement des scientifiques et une pétition de 50 000 signatures collectée par WWF au printemps et envoyée aux directions des groupes.

(...........)

Or les banques veillent, via des consultants indépendants sur place aux pratiques vis à vis de l'environnement. Les  prêts ont été accordés en 2008, mais « si les conditions n'étaient pas remplies [...] et aucune solution satisfaisante n'était trouvée, le prêt deviendrait exigible » précise Patrick Bader, responsable développement durable du pôle investissement de BNP Paribas, l'un des prêteurs.

Article complet

-------------------

Sizun_goeland_mer_remous_1_300509

Posté par YMDS à 18:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 septembre 2009

Témoins à charge et à décharge

A découvrir : "Journaliste Environnementaliste : un combat périlleux"

--------------

Plus près de nous, le paysage considéré comme une décharge privée ...

decharge_0909

Posté par YMDS à 18:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2009

jambon d'algues

Extrait de Novethic

Encore des obstacles pour la valorisation des algues vertes

En août, le problème des algues vertes a refait surface avec la mort d'un cheval, retrouvé dans la baie de Saint-Michel-en-Grève, et les annonces de François Fillon qui ont suivies. Novethic revient sur les pistes d'exploitation de ces algues avec Jean-François Sassi, responsable laboratoire R&D et chef de projet expert au Centre d'Etude et de Valorisation des Algues (CEVA).

Jean-François Sassi. Le projet le plus abouti est orienté sur les matériaux, particulièrement le papier-carton. Les papeteries sont en effet parfaitement dimensionnées pour déshydrater rapidement les éléments or c’est une dimension technique qui pose souvent problème pour l’utilisation des algues. Cette solution a été utilisée un temps avec succès par une papeterie à Venise quand la lagune était envahie par les algues vertes. Nous, nous avons décidé d’utiliser ces procédés papiers pour des godets destinés à l’horticulture, en partenariat avec l’IUT de Saint Brieuc.

(...)

Les algues vertes sont aussi utilisées par la cosmétique, non ?

Jean-François Sassi. Pour le moment, l’intégration de l’algue verte dans la cosmétique porte sur de très petites quantités, ce qui ne permet pas de répondre au problème des marées vertes. Il faudrait pour cela qu’elles soient utilisées en agent de texture et donc entrer dans la composition de plusieurs formules. Là, on aurait un tonnage intéressant mais, si les industriels regardent nos travaux avec intérêt, là encore, aucun pas n’a été fait plus avant. D’autres matériaux moins cher ou moins difficiles à exploiter existent…De plus la collecte des algues est traitée par les collectivités et les industriels ont du mal à traiter avec eux ; la logique est différente.

Et dans l’alimentation ?

Jean-François Sassi.  En Occident, l'algue n'est pas un aliment traditionnel et souffre d'un déficit d'image auprès du grand public. Il n’est  donc hélas pas question de nous faire manger  à tous des salades d’algues, comme c'est le cas en Asie... même si l'algue a de nombreux apports bénéfiques pour la santé humaine. En revanche, nous travaillons sur l’alimentation pour animaux car c’est un bon apport d'éléments de compléments nutritionnels, notamment pour les poissons. Le problème cette fois est qu’il faut  pouvoir aller ramasser les algues dans la mer  pour garantir une certaine qualité or, avec les marées et les vagues, il faut des machines spécifiques. Des matériels prototypes éventuellement utilisables sur nos plages existent ailleurs dans le monde (aux USA, en Finlande). Il faut trouver les moyens de les tester en vraie grandeur sur nos plages, pour vérifier s'ils sont adaptés. Ce projet que l’on porte depuis des années vient toutefois  de  recevoir un furieux coup  de pouce avec les annonces du Premier ministre le 20 août dernier. Car si l’on va chercher l’algue en mer, en début de saison, cela permettra de diminuer les marées vertes et donc la pression d’échouage…

Article complet

cochon_grille

pen_bron_plage_maree_basse_gris_horiz_311208

Posté par YMDS à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2009

Fouilles curieuses

fouilles_archeo
Fouilles archéologiques avant creusement d'un bassin d'orage sous un parking

La hantise des promoteurs et des édiles : les fouilles archéologiques préventives sur un site destiné à la construction d'une infrastructure nouvelle.
Hé oui, suffit que les archéologues trouvent quelque chose d'intéressant et la réalisation va prendre des semaines ou des mois de retard par rapport au planning de départ.

Vu le cas d'une zone pour lotissement communal située sur un terrain connu pour ses vestiges gallo-romains trouvés de ci de là. Les fouilles ont débouché sur des découvertes très intéressantes et le lotissement a pris 18 mois de retard. Le problème c'est que la municipalité s'était engagée (un peu imprudemment) auprès de futurs habitants sur la date de livraison des terrains à bâtir .....
J'avais bien proposé que les découvertes archéo soit valorisées comme un réel "pluss" pour ceux qui ont choisi ce lieu historique ... mais les élus locaux, n'ont pas suivi l'idée. Faut dire qu'ils avaient d'autres problèmes à régler ....

Posté par YMDS à 19:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 août 2009

Friche industrielle urbaine

gare_arrivee_entrepot_1

Boinot_Niort_soir_2_110109

Jamais vu une friche industrielle urbaine reconvertie en nouvelle zone industrielle. Elle reste là, sans un quelconque aménagement, comme si toute la substance s'était vidée d'un seul coup. Dorénavant, elle est livrée aux lois du temps et des squatters.

De nouveaux bâtiments sont construits sur une autre zone en périphérie de la ville, avec toutes les infrastructures nécessaires. Tout ça sur de la terre agricole ou des zones naturelles. Bonheur de la spéculation foncière ....

Un jour, bien plus tard, un responsable local décide de récupérer les hectares envahis par la végétation et les cochonneries de toute sorte. Généralement c'est pour faire un centre culturel ou similaire, une réalisation de prestige. Et maintenant, à la collectivité de payer pour détruire les bâtiments amiantés, évacuer les tonnes de déchets, dépolluer le sol.

Posté par YMDS à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2009

on manque d'eau en été

Notre avis sur la Trilogie de l'été : un feuilleton local et saisonnier sans surprise - hélas !!.

riviere_a_sec

Une dernière goutte vous manque et tout est dépeuplé (sauf les tribunaux).

Posté par YMDS à 16:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,