Tombé par hasard dans le bac à sable de FR3 samedi et découvert que l'on allait manquer de la précieuse matière première des cimentiers et industriels des travaux publics : le sus-nommé sable.

Et comme d'hab, yavé l'industriel qui demande le droit d'étudier la possibilité de peut-être exploiter du sable en bord de mer, le riverain qui ne veut pas en entendre parler et le scientifique qui s'inquiète car on ne sait pas ce que ça donnera dans 30 ans si on enlève le sable à cet endroit. L'émission s'appelle : "on peut toujours s'entendre"....

Par là-même, je pense à la recommandation de la commission Attali, sur la suppression du principe de précautions. C'est un grand défi que de faire du développement durable qui crée des emplois et laisse un environnement vivable. Pas facile ... car pour l'heure ya toujours au moins 1 des trois qui est perdant à chaque initiative.

crabe